Galerie des fossiles

Wahpia insolens

Petite algue à branches minces

Wahpia insolens (USNM 35424) – Syntype. Spécimen présentant les ramifications typiques de l'espèce. Longueur du spécimen = 90 mm. Spécimen humide, lumière directe (image de gauche) et lumière polarisée (image de droite). Couches à trilobites.

© Smithsonian Institution – Musée national d'histoire naturelle. Photos : Jean-Bernard Caron

Média 1 des 4 pour Wahpia insolens Photo
Média 2 des 4 pour Wahpia insolens Photo
Média 3 des 4 pour Wahpia insolens Photo
Média 4 des 4 pour Wahpia insolens Photo

Taxonomie

Règne :

Végétal (algues)

Embranchement :

Rhodophytes ?

Classe :

Sans object

Affinité :

Les affinités phylogénétiques de cette algue n'ont pas été révisées depuis la description de l'espèce par Walcott (1919) et demeurent incertaines.

Nom d'espèce :

Wahpia insolens

Nom du descripteur :

Walcott

Date de la description :

1919

Étymologie :

Wahpia – origine indéterminée.

insolens – du latin insolens, « insolite », probablement en référence à l'aspect inusité des branches de cette algue.

Spécimens types :

Syntypes – USNM 35423-35424 (W. insolens); holotypes – USNM 35413 (W. mimica);USNM 35425 (W. virgata) conservés au Musée national d'histoire naturelle de la Smithsonian Institution, Washington, D.C., États-Unis.

Autres espèces :

Schistes de Burgess et environs : W. mimica Walcott, 1919 et W. virgata Walcott, 1919, de la carrière Walcott.

Autres dépôts : aucune.

Haut de la page

Âge

Periode :

Cambrien moyen, zone à Bathyuriscus-Elrathina (environ 505 millions d'années).

Haut de la page

Sites

Sites principaux :

Carrière Walcott sur la crête aux Fossiles; couches à trilobites sur le mont Stephen.

Haut de la page

Histoire de la recherche

Bref historique de la recherche :

Charles Walcott (1919) a décrit Wahpia comme une possible algue rouge. Toutefois, une nouvelle description du genre, comme de toutes les algues des schistes de Burgess, serait indiquée.

Haut de la page

Description

Morphologie :

Cette algue simple est constituée d'une longue tige centrale creuse d'où rayonnent, selon un angle de 45 degrés, de longues branches étroites qui peuvent donner naissance à des branches secondaires et même tertiaires. W. mimica et W. virgata se distinguent de W. insolens par la taille de la tige centrale et par le nombre et la souplesse des branches.

Abondance :

Le genre Wahpia est très rare; il ne représente que 0,06 % de la faune de la carrière Walcott (Caron et Jackson, 2008).

Taille maximum :

90 mm

Haut de la page

Écologie

Mode de vie :

Épibenthique, sessile

Mode d'alimentation :

Producteur primaire

Interprétations écologiques :

La morphologie de cette algue porte à croire qu'elle était fixée au fond marin au lieu de flotter librement.

Haut de la page

Références

Bibliographie :

CARON, J.-B. AND D. A. JACKSON. 2008. Paleoecology of the Greater Phyllopod Bed community, Burgess Shale. Palaeogeography, Palaeoclimatology, Palaeoecology, 258: 222-256.

WALCOTT, C. 1919. Cambrian Geology and Paleontology IV. Middle Cambrian Algae. Smithsonian Miscellaneous Collections, 67(5): 217-260.

Autres liens :

Aucun

Haut de la page