Galerie des fossiles

Wapkia grandis

Grande éponge allongée à spicules dessinant une structure plumeuse

Reconstitution 3D de Wapkia elongata avec d'autres éponges (Choia ridleyi, Diagoniella cyathiformis, Eiffelia globosa, Hazelia conferta, Pirania muricata, et Vauxia bellula) et Chancelloria eros, un animal couvert d'épines disposées en étoile qui ressemble à une éponge.

Reconstitution 3D de Phlesch Bubble © Musée royal de l'Ontario

Voir en format mp4

Média 1 des 7 pour Wapkia grandis Modèle
animé 3D
Média 2 des 7 pour Wapkia grandis Modèle 3D
Média 3 des 7 pour Wapkia grandis Photo
Média 4 des 7 pour Wapkia grandis Photo
Média 5 des 7 pour Wapkia grandis Photo
Média 6 des 7 pour Wapkia grandis Photo
Média 7 des 7 pour Wapkia grandis Photo

Taxonomie

Règne :

Animal

Embranchement :

Porifères

Classe :

Demosponges (Ordre : Monaxonides)

Affinité :

Wapkia est considéré comme un genre de démosponge primitif (Rigby, 1986). Les démosponges, qui comprennent les éponges de toilette, forment aujourd'hui la classe d'éponges la plus importante.

Nom d'espèce :

Wapkia grandis

Nom du descripteur :

Walcott

Date de la description :

1920

Étymologie :

Wapkia – nom d'origine inconnue.

grandis – du latin grandis, « grand », en référence à la grande taille et au squelette complexe de cette éponge.

Spécimens types :

Lectotype – USNM 66458(W. grandis) conservé au Musée national d'histoire naturelle de la Smithsonian Institution, Washington, D.C., États-Unis.

Holotype – ROM 53544 (W. elongata) conservé au Musée royal de l'Ontario, Toronto, Canada.

Autres espèces :

Schistes de Burgess et environs : W. elongata Rigby et Collins, 2004 des couches à tulipes (S7), sur le mont Stephen.

Autres dépôts : aucune.

Haut de la page

Âge

Periode :

Cambrien moyen, zone à Bathyuriscus-Elrathina (environ 505 millions d'années).

Haut de la page

Sites

Sites principaux :

Carrière Walcott sur la crête aux Fossiles; couches à tulipes (S7) sur le mont Stephen.

Haut de la page

Histoire de la recherche

Bref historique de la recherche :

Walcott a décrit Wapkia en 1920 dans le cadre de son examen initial des éponges des schistes de Burgess. Rigby a réexaminé le genre en 1986. Rigby et Collins (2004) ont proposé une nouvelle description du genre et une nouvelle espèce, W. elongata.

Haut de la page

Description

Morphologie :

Wapkia est une grande éponge allongée ou ovale à faisceaux de spicules fins et grossiers répartis en longues colonnes verticales et en gerbes horizontales distinctes. La surface du corps est lisse, sans crêtes verticales ou horizontales. Les spicules sont droits et pointus aux deux extrémités (oxes). La position exacte des divers faisceaux de spicules dans le squelette demeure incertaine, mais les rides typiques de l'espèce déterminées par les faisceaux horizontaux de spicules confèrent à la partie interne du squelette un aspect réticulé. Le derme est constitué de bouquets d'oxes pouvant atteindre 60 mm de long qui donnent à l'éponge son aspect plumeux caractéristique. W. elongata et W. grandis se distinguent l'un de l'autre par leur forme générale et les différents éléments structuraux de leur squelette (distance variable entre les faisceaux horizontaux de spicules).

Abondance :

Wapkia est rare; il ne représente que 0,06 % de la faune de la carrière Walcott (Caron et Jackson, 2008).

Taille maximum :

170 mm

Haut de la page

Écologie

Mode de vie :

Épibenthique, sessile

Mode d'alimentation :

Suspensivore

Interprétations écologiques :

Les éponges du genre Wapkia étaient ancrées au fond marin. Les particules de matière organique étaient extraites de l'eau lors de leur passage dans les canaux de leur paroi.

Haut de la page

Références

Bibliographie :

CARON, J.-B. AND D. A. JACKSON. 2008. Paleoecology of the Greater Phyllopod Bed community, Burgess Shale. Palaeogeography, Palaeoclimatology, Palaeoecology, 258: 222-256.

RIGBY, J. K. 1986. Sponges of the Burgess shale (Middle Cambrian), British Columbia. Palaeontographica Canadiana, 2: 105 p.

RIGBY, J. K. AND D. COLLINS. 2004. Sponges of the Middle Cambrian Burgess Shale and Stephen Formations, British Columbia. Royal Ontario Museum Contributions in Science (1): 155 p.

WALCOTT, C. D. 1920. Middle Cambrian Spongiae. Cambrian Geology and Paleontology IV. Smithsonian Miscellaneous Collections, 67(6): 261-365.

Autres liens :

Aucun

Haut de la page