Galerie des fossiles

Waptia fieldensis

Arthropode ressemblant à une crevette avec un long abdomen.

Reconstitution de Waptia fieldensis.

© Marianne Collins

Média 1 des 8 pour Waptia fieldensis Modèle 2D
Média 2 des 8 pour Waptia fieldensis Dessin
Média 3 des 8 pour Waptia fieldensis Photo
Média 4 des 8 pour Waptia fieldensis Photo
Média 5 des 8 pour Waptia fieldensis Photo
Média 6 des 8 pour Waptia fieldensis Photo
Média 7 des 8 pour Waptia fieldensis Photo
Média 8 des 8 pour Waptia fieldensis Photo

Taxonomie

Règne :

Animal

Embranchement :

Arthropodes

Classe :

Clade non classé (groupe souche des arthropodes)

Affinité :

Il a été suggéré que Waptia est étroitement apparenté à Canadaspis et Perspicaris (Briggs and Fortey, 1989), le groupe étant rattaché aux crustacés (Briggs, 1983; Wills et al., 1998; Briggs et al., 2008). Certains chercheurs affirment plutôt que Waptia est tout au plus un crustacé de la lignée souche (Bergström et Hou, 2005), voire un taxon de la lignée souche des arthropodes (Hou et Bergström, 1997; Walossek et Müller, 1998).

Nom d'espèce :

Waptia fieldensis

Nom du descripteur :

Walcott

Date de la description :

1912

Étymologie :

Waptia – d'après le mont Wapta (2 778 m), immédiatement au nord de la crête aux Fossiles en Colombie Britannique, Canada. Chez les Nakoda, le mot assiniboine wapta signifie « eaux courantes ».

fieldensis – de « Field », sommet montagneux (2 643 m) et petite ville proche de la crête aux Fossiles. Le mont Field a été baptisé par William Cornelius Van Horne, le président du Chemin de fer Canadien Pacifique, en l'honneur de Cyrus West Field, qui posa le premier câble télégraphique transatlantique.

Spécimens types :

Syntypes – USNM 57681 etUSNM 57682 (W. fieldensis), conservés au Musée National d'histoire Naturelle de la Smithsonian Institution, Washington, D.C., États-Unis.

Autres espèces :

Schistes de Burgess et environs : aucune.

Autres dépôts : Waptia cf. fieldensis des schistes de Spence dans la formation de Langston dans l'Utah (Briggs et al., 2008).

Haut de la page

Âge

Periode :

Cambrien moyen, zone à Bathyuriscus-Elrathina (environ 505 millions d'années).

Haut de la page

Sites

Sites principaux :

Carrières Walcott et Raymond sur la crête aux Fossiles.

Haut de la page

Histoire de la recherche

Bref historique de la recherche :

Waptia a été décrit pour la première fois par Walcott (1912), qui a désigné Waptia fieldensis en tant qu'espèce type du genre type. Depuis, plusieurs auteurs ont commenté ses affinités phylogénétiques (p. ex., Briggs, 1983; Briggs et al., 1994; Hou et Bergström, 1997; Walossek et Müller, 1998; Wills et al., 1998; Hou et Bergström, 2005). Cependant, aucune analyse morphologique détaillée n'a été menée à terme depuis. Des spécimens de Waptia cf. fieldensis provenant des schistes de Spence dans l'Utah ont été décrits (Briggs et al., 2008) et Waptia a été comparé à Pauloterminus spinodorsalis de la faune de Sirius Passet au nord du Groenland (Taylor, 2002). Des spécimens du sud-ouest de la Chine présentant des similitudes avec Waptia (Li, 1975; Hou et Bergström, 1991) ont été attribués à Waptia (Chen, 2004), mais un nouvel examen a révélé qu'ils étaient suffisamment différents pour être associés à leur propre genre, Chuandianella (Liu et Shu, 2004, 2008; Hou et al., 2009).

Haut de la page

Description

Morphologie :

Waptia est protégé par un bouclier céphalique constitué de deux valves ovoïdes, qui s'affinent vers l'avant et se plient le long d'une ligne médiane fonctionnant comme une charnière. Sous cette carapace, la tête porte une paire d'antennes longues et fines et une paire de petits yeux pédonculés. Le détail des autres appendices céphaliques ne peut être vu en raison de la compaction de la tête et de la carapace. Le tronc, long et mince, est doté de dix paires d'appendices. Les quatre premières paires sont des membres locomoteurs segmentés, bordés de setae (soies) sur leur marge postérieure et terminés par des épines; les six paires suivantes sont des branches segmentées également bordées de setae auxquelles se rattachent des filaments lamelliformes. Derrière ces paires de membres se trouve un abdomen constitué de cinq segments allongés se terminant en une queue divisée en deux parties ovales et symétriques. Une trace d'intestin droit apparaît chez certains spécimens; l'organe s'étend de la tête à la base de la queue.

Abondance :

Waptia est commun dans les schistes de Burgess avec plus de 1 400 spécimens recueillis dans la carrière Walcott (Conway Morris, 1986; Caron et Jackson, 2008) et 70 spécimens dans la carrière Raymond.

Taille maximum :

80 mm

Haut de la page

Écologie

Mode de vie :

Nectobenthique, mobile

Mode d'alimentation :

Dépositivore

Interprétations écologiques :

Waptia vivait sur le plancher sous marin ou près de celui ci et fouillait les sédiments pour trouver sa nourriture. Il utilisait ses deux types d'appendices pour marcher sur le fond et nager dans la colonne d'eau. Ses quatre premières paires de membres locomoteurs segmentés lui auraient servi à s'équilibrer et à se déplacer près du fond; il se peut que l'animal se soit propulsé dans l'eau grâce aux ondulations des filaments lamelliformes de ses six appendices postérieurs. Les deux parties ovoïdes de la queue auraient joué le rôle de stabilisateur et de gouvernail pendant la nage. Les filaments lamelliformes participaient probablement aux échanges gazeux. Les yeux et les antennes auraient servi à capter de l'information sur l'environnement et les appendices céphaliques permettaient vraisemblablement à l'animal de ramasser des particules de nourriture dans les sédiments et de les porter à sa bouche.

Haut de la page

Références

Bibliographie :

BERGSTRÖM, J. AND X. HOU. 2005.Early Palaeozoic non-lamellipedian arthropods, p. 73-93. In S. Koenemann and R. A. Jenner (eds.), Crustaceans and Arthropod Relationships, Festschrift for Fredrick R. Schram. Taylor and Francis, Boca Raton, London, New York, Singapore.

BRIGGS, D. E. G. 1983. Affinities and early evolution of the Crustacea: The evidence of the Cambrian fossils, p. 1-22. In F. R. Schram (ed.), Crustacean Issues, Volume 1, Crustacean Phylogeny. Balkema, Rotterdam.

BRIGGS, D. E. G. AND R. A. FORTEY. 1989. The early radiation and relationships of the major arthropod groups. Science, 246: 241-243.

BRIGGS, D. E. G., D. H. ERWIN AND F. J. COLLIER. 1994. The fossils of the Burgess Shale. Smithsonian Institution Press, Washington D. C.

BRIGGS, D. E. G., B. S. LIEBERMAN, J. R. HENDRICKS, S. L. HALGEDAHL AND R. D. JARRARD. 2008. Middle Cambrian arthropods from Utah. Journal of Paleontology, 82(2): 238-254.

CARON, J.-B. AND D. A. JACKSON. 2008. Paleoecology of the Greater Phyllopod Bed community, Burgess Shale. Palaeogeography, Palaeoclimatology, Palaeoecology, 258: 222-256.

CHEN, J. 2004. The dawn of the animal world. Jiangsu Science and Technology Press. Nanjing.

CONWAY MORRIS, S. 1986. The community structure of the Middle Cambrian phyllopod bed (Burgess Shale). Palaeontology, 29: 423-467.

HOU, X. AND J. BERGTRÖM. 1991. The arthropods of the Lower Cambrian Chengjiang fauna, with relationships and evolutionary significance, 179-187. In A. Simonetta and S. Conway Morris (eds.), The early evolution of the Metazoa and the significance of problematic taxa. Cambridge University Press, Cambridge.

HOU, X. AND J. BERGTRÖM. 1997. Arthropods of the Lower Cambrian Chengjiang fauna, southwest China. Fossils and Strata, 45:1-116.

HOU, X., D. J. SIVETER, R. J. ALDRIDGE AND D. J. SIVETER. 2009. A new arthropod in chain-like associations from the Chengjiang lagerstätte (Lower Cambrian), Yunnan, China. Palaeontology, 52: 951-961.

LI, Y. 1975. On the Cambrian ostracods with new material from Sichuan, Yunnan and Shaanxi, China. Professional Papers on Stratigraphy & Palaeontology, 2: 37-72.

LI, H. AND D. SHU. 2004. New information on Chuandianella from the Lower Cambrian Chengjiang Fauna, Yunnan, China. Journal of Northwest University, 34: 453-456.

TAYLOR, R. S. 2002. A new bivalved arthropod from the Early Cambrian Sirius Passet fauna, North Greenland. Palaeontology, 45: 97-123.

WALCOTT, C. 1912. Cambrian Geology and Paleontology II. Middle Cambrian Branchiopoda, Malacostraca, Trilobita and Merostomata. Smithsonian Miscellaneous Collections, 57(6): 145-228.

WALOSSEK, D. AND K. J. MÜLLER. 1998. Early arthropod phylogeny in light of the Cambrian “Orsten” fossils, p. 185-231. In G. D. Edgecombe (ed.), Arthropod Fossils and Phylogeny. Columbian University Press, New York.

WILLS, M. A., D. E. G. BRIGGS, R. A. FORTEY, M. WILKINSON AND P. H. A. SNEATH. 1998. An arthropod phylogeny based on fossil and recent taxa, p. 33-105. In G. D. Edgecombe (ed.), Arthropod fossils and phylogeny. Columbia University Press, New York.

Autres liens :

http://paleobiology.si.edu/burgess/waptia.html

Haut de la page