Galerie des fossiles

Yohoia tenuis

Petit arthropode carnivore doté de grands appendices.

Reconstitution 3D de Yohoia tenuis.

Reconstitution 3D de Phlesch Bubble © Musée royal de l'Ontario

Voir en format mp4

Média 1 des 7 pour Yohoia tenuis Modèle
animé 3D
Média 2 des 7 pour Yohoia tenuis Modèle 3D
Média 3 des 7 pour Yohoia tenuis Modèle 2D
Média 4 des 7 pour Yohoia tenuis Photo
Média 5 des 7 pour Yohoia tenuis Photo
Média 6 des 7 pour Yohoia tenuis Photo
Média 7 des 7 pour Yohoia tenuis Photo

Taxonomie

Règne :

Animal

Embranchement :

Arthropodes

Classe :

Megacheira ? (clade non classé, groupe souche des arthropodes)

Affinité :

Yohoia était considéré à l'origine comme un crustacé branchiopode (Walcott, 1912; Simonetta, 1970), mais il a également été décrit comme un taxon étroitement apparenté aux chélicérates (Briggs et Fortey, 1989; Wills et al., 1998; Cotton et Braddy, 2004). D'autres analyses suggèrent que Yohoia appartient au groupe des arthropodes « à grands appendices » de la classe Megacheira, à l'instar de Leanchoilia, Alalcomenaeus et Isoxys (Hou et Bergström, 1997; Budd, 2002). Or ces arthropodes sont considérés comme des chélicérates de la lignée souche (Chen et al., 2004; Edgecombe, 2010) ou des euarthropodes de la lignée souche (Budd, 2002).

Nom d'espèce :

Yohoia tenuis

Nom du descripteur :

Walcott

Date de la description :

1912

Étymologie :

Yohoia – de la rivière, du lac, du col, du glacier et du sommet (2 760 m) Yoho dans le parc national du Canada Yoho, Colombie Britannique, Canada. Chez les Cris, le mot « Yoho » exprime l'étonnement.

tenuis – du latin tenuis, « ténu », en référence au corps mince de l'animal.

Spécimens types :

Lectotype – USNM 57699 conservé au Musée national d'histoire naturelle de la Smithsonian Institution, Washington, D.C., États-Unis.

Autres espèces :

Schistes de Burgess et environs : aucune.

Autres dépôts : aucune.

Haut de la page

Âge

Periode :

Cambrien moyen, zone à Bathyuriscus-Elrathina (environ 505 millions d'années).

Haut de la page

Sites

Sites principaux :

Carrières Walcott, Raymond et Collins sur la crête aux Fossiles.

Haut de la page

Histoire de la recherche

Bref historique de la recherche :

Yohoia a été décrit pour la première fois par Walcott (1912), qui a déterminé l'espèce type Y. tenuis à partir de six spécimens et une seconde espèce, Y. plena, d'après l'examen d'un unique spécimen. D'autres spécimens de Y. tenuis ont été décrits par Simonetta (1970) et une nouvelle description approfondie de l'espèce a été entreprise par Whittington (1974) sur la base de plus de 400 spécimens. Whittington (1974) a invalidé l'espèce Y. plena et a établi le genre Plenocaris pour l'accueillir, laissant Y. tenuis seule au sein de Yohoia. Depuis, Yohoia a été mentionné dans plusieurs études sur les relations phylogénétiques et l'évolution des arthropodes (p. ex., Briggs et Fortey, 1989; Hou et Bergström, 1997; Wills et al., 1998; Budd, 2002; Chen et al., 2004; Cotton et Braddy, 2004).

Haut de la page

Description

Morphologie :

Le corps de Yohoia consiste en une région céphalique protégée par un bouclier et 14 segments corporels incluant un telson en forme de pagaie. Le bouclier céphalique dorsal, carré en vue latérale, couvre le dessus et les côtés de la tête. La tête porte en outre une paire de grands appendices frontaux. Chacun de ces appendices consiste en deux segments longs et minces, qui peuvent se plier au niveau de leur articulation pour former un coude et se terminent en un bouquet de quatre imposantes épines. Trois paires d'appendices longs, minces et segmentés sortent du bord inférieur du bouclier céphalique, à l'arrière des grands appendices.

Le reste du corps est constitué de dix segments munis de plaques coriaces (tergites), qui se prolongent dans le coin postéro inférieur de chaque segment pour former un triangle pointant vers l'arrière. Les premiers segments corporels peuvent accueillir un appendice biramé comportant une branche locomotrice (patte), elle même support d'une extension en forme de palette. Les neuf segments suivants ne possèdent que des appendices simples, également en forme de palette, frangés de petites épines ou de setae (soies). Les trois derniers segments n'ont pas d'appendices et le telson ressemble à une nageoire caudale en forme de pagaie avec des épines distales.

Abondance :

Plus de 700 spécimens de Yohoia ont été recensés dans la carrière Walcott, ce qui représente 1,3 % des spécimens dénombrés (Caron et Jackson, 2008), mais seulement quelques spécimens des carrières Raymond et Collins sont connus.

Taille maximum :

23 mm

Haut de la page

Écologie

Mode de vie :

Nectobenthique, mobile

Mode d'alimentation :

Carnivore

Interprétations écologiques :

Yohoia aurait utilisé ses trois paires d'appendices céphaliques, voire les membres biramés de son premier segment corporel, pour marcher sur le fond marin. Il aurait également nagé grâce aux ondulations de ses appendices en forme de palette situés au niveau du tronc. Il se peut que les setae de ces appendices aient servi à la respiration. La paire d'appendices frontaux servait probablement à capturer des proies ou à fouiller le plancher sous marin à la recherche de particules de nourriture.

Haut de la page

Références

Bibliographie :

BRIGGS, D. E. G. AND R. A. FORTEY. 1989. The early radiation and relationships of the major arthropod groups. Science, 246: 241-243.

BUDD, G. E. 2002. A palaeontological solution to the arthropod head problem. Nature, 417: 271-275.

CARON, J.-B. AND D. A. JACKSON. 2008. Paleoecology of the Greater Phyllopod Bed community, Burgess Shale. Palaeogeography, Palaeoclimatology, Palaeoecology, 258: 222-256.

CHEN, J. Y., D. WALOSZEK AND A. MAAS. 2004. A new 'great-appendage' arthropod from the Lower Cambrian of China and homology of chelicerate chelicerae and raptorial antero-ventral appendages. Lethaia, 37: 3-20.

COTTON, T. J. AND S. J. BRADDY. 2004. The phylogeny of arachnomorph arthropods and the origin of the Chelicerata. Transactions of the Royal Society of Edinburgh: Earth Sciences, 94: 169-193.

EDGECOMBE, G. D. 2010. Arthropod phylogeny: An overview from the perspectives of morphology, molecular data and the fossil record. Arthropod Structure and Development, 39: 74-87.

HOU, X. AND J. BERGSTRÖM. 1997. Arthropods of the Lower Cambrian Chengjiang fauna, southwest China. Fossils and Strata, 45: 1-116.

SIMONETTA, A. M. 1970. Studies on non trilobite arthropods of the Burgess Shale (Middle Cambrian). Palaeontographia Italica, 66 (New series 36): 35-45.

WALCOTT, C. D. 1912. Cambrian Geology and Paleontology II. Middle Cambrian Branchiopoda, Malacostraca, Trilobita and Merostomata. Smithsonian Miscellaneous Collections, 57(6): 145-228.

WHITTINGTON, H. B. 1974. Yohoia Walcott and Plenocaris n. gen. arthropods from the Burgess Shale, Middle Cambrian, British Columbia. Geological Survey of Canada Bulletin, 231: 1-27.

WILLS, M. A., D. E. G. BRIGGS, R. A. FORTEY, M. WILKINSON AND P. H. A. SNEATH. 1998. An arthropod phylogeny based on fossil and recent taxa, p. 33-105. In G. D. Edgecombe (ed.), Arthropod fossils and phylogeny. Columbia University Press, New York.

Autres liens :

Aucun

Haut de la page