Galerie des fossiles

Accueil > Galerie des fossiles > Acanthotretella

Acanthotretella spinosa

Brachiopode couvert d'épines longues et minces

Reconstitution d'Acanthotretella spinosa

© Marianne Collins

Média 1 des 5 pour Acanthotretella spinosa Modèle 2D
Média 2 des 5 pour Acanthotretella spinosa Photo
Média 3 des 5 pour Acanthotretella spinosa Photo
Média 4 des 5 pour Acanthotretella spinosa Photo
Média 5 des 5 pour Acanthotretella spinosa Photo

Taxonomie

Règne :

Animal

Embranchement :

Brachiopodes

Classe :

Lingulata (Ordre : Siphonotretida, groupe souche des brachiopodes)

Affinité :

Acanthotretella spinosa est probablement apparentée aux brachiopodes de l'ordre Siphonotretida.

Nom d'espèce :

Acanthotretella spinosa

Nom du descripteur :

Holmer and Caron

Date de la description :

2006

Étymologie :

Acanthotretella – du grec akantha, « épine », et tretos, « perforé », et du suffixe diminutif latin ella, « petit », qui décrit la petite coquille perforée et épineuse.

spinosa – du latin spinosus, en référence aux épines externes.

Spécimens types :

Holotype – ROM 57749 conservé au Musée royal de l'Ontario, Toronto, Ontario, Canada.

Autres espèces :

Schistes de Burgess et environs : aucune.

Autres dépôts : Acanthotretella decaius de la faune de Guanshan du Cambrien précoce, en Chine.

Haut de la page

Âge

Periode :

Cambrien moyen, zone à Bathyuriscus-Elrathina (environ 505 millions d'années).

Haut de la page

Sites

Sites principaux :

Carrière Walcott sur la crête aux Fossiles.

Haut de la page

Histoire de la recherche

Bref historique de la recherche :

Les spécimens furent représentés pour la première fois par Jin et al. (1993) en tant que Lingulellasp. puis décrits comme Acanthotretella spinosa par Holmer et Caron (2006). De nouveaux caractères conservés chez une espèce chinoise apparentée (Acanthotretella decaius Zhifei et al., 2010) confortent la position probable du genre au sein de l'ordre Siphonotretida.

Haut de la page

Description

Morphologie :

La coquille d'Acanthotretella est ventri-biconvexe et de composition essentiellement organique, une faible minéralisation organophosphatique ayant probablement eu lieu. Les deux valves sont couvertes d'épines longues et minces insérées dans la coquille. Ces épines sont inclinées postérieurement avec un angle qui les éloigne de la marge antérieure de l'animal. Un pédoncule long et flexible émerge d'un tube externe qui sort de la valve ventrale par le foramen. Le pédoncule est au moins trois ou quatre fois plus long que les valves. La région viscérale est courte et triangulaire dans les deux valves et n'occupe pas la moitié de chaque valve. Les autres fonctions internes sont peu connues.

Abondance :

La plupart des spécimens proviennent de la carrière Walcott, où ils représentent l'une des espèces de brachiopodes les plus rares, avec moins de 0,05 % des effectifs de la faune (Caron et Jackson, 2008).

Taille maximum :

8 mm

Haut de la page

Écologie

Mode de vie :

Épibenthique, sessile

Mode d'alimentation :

Suspensivore

Interprétations écologiques :

Le pédoncule long et mince et la forme générale de la coquille rendent peu probable l'hypothèse d'un comportement benthique. Les pédoncules de plusieurs spécimens ont été trouvés attachés à des structures organiques au niveau du bulbe terminal, ce qui suggère un comportement épibenthique. Le pédoncule aurait maintenu la coquille en position verticale, au-dessus de l'interface eau-sédiment. L'extraction Les particules alimentaires de l'eau auraient été extraites par le lophophore – un appareil filtreur situé entre les coquilles.

Haut de la page

Références

Bibliographie :

CARON, J.-B. AND D. A. JACKSON. 2008. Paleoecology of the Greater Phyllopod Bed community, Burgess Shale. Palaeogeography, Palaeoclimatology, Palaeoecology, 258: 222-256.

HU, S. X., Z. F. ZHANG, L. E. HOLMER AND C. B. SKOVSTED. 2010. Soft-part preservation in a linguliform brachiopod from the lower Cambrian Wulongqing Formation (Guanshan Fauna) of Yunnan, South China. Acta Palaeontologica Polonica, 55: 495-505.

HOLMER, L. E. AND J.-B. CARON. 2006. A spinose stem-group brachiopod with pedicle from the Middle Cambrian Burgess Shale. Acta Zoologica (Stockholm), 87: 273-290.

JIN, Y. G, X. G. HOU. AND H. Y. WANG. 1993. Lower Cambrian pediculate lingulids from Yunnan, China. Journal of Paleontology, 67: 788-798.

Autres liens :

http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/j.1463-6395.2006.00241.x/abstract

Haut de la page