Galerie des fossiles

Acrothyra gregaria

Brachiopode minuscule aux valves lisses

Reconstitution 3D d'Acrothyra gregaria avec d'autres brachiopodes (Diraphora bellicostata, Micromitra burgessensis, Nisusia burgessensis, et Paterina zenobia)

Reconstitution 3D de Phlesch Bubble © Musée royal de l'Ontario

Voir en format mp4

Média 1 des 3 pour Acrothyra gregaria Modèle
animé 3D
Média 2 des 3 pour Acrothyra gregaria Modèle 3D
Média 3 des 3 pour Acrothyra gregaria Photo

Taxonomie

Règne :

Animal

Embranchement :

Brachiopodes

Classe :

Lingulata (Ordre : Acrotretida)

Affinité :

Acrothyra appartient à la famille des Acrotretidae

Nom d'espèce :

Acrothyra gregaria

Nom du descripteur :

Walcott

Date de la description :

1924

Étymologie :

Acrothyra – du grec akros, « à l'extrémité », et thyra, « porte ».

gregari – du latin gregaria, « en grappes ».

Spécimens types :

Syntypes – USNM 69825-69828 conservé au Musée national d'histoire naturelle de la Smithsonian Institution, Washington, D.C. États-Unis.

Autres espèces :

Schistes de Burgess et environs: aucune à ce jour. Une forme apparentée possible au moins est connue grâce aux couches à trilobites. Initialement décrite comme Acrotreta gemma var. depressa (Walcott 1889), cette forme a été rebaptisée Acrotreta depressa (Matthew, 1902; Walcott, 1908, 1912). Les brachiopodes des schistes de Burgess, en particulier ceux des couches à trilobites, devraient être réexaminés (voir Bref historique des recherches).

Autres dépôts : nombreuses espèces d'Acrothyra répertoriées dans le Cambrien moyen d'Amérique du Nord, de Russie et peut-être d'Europe.

Haut de la page

Âge

Periode :

Cambrien moyen, zone à Bathyuriscus-Elrathina (environ 505 millions d'années).

Haut de la page

Sites

Sites principaux :

Carrière Walcott sur la crête aux Fossiles.

Haut de la page

Histoire de la recherche

Bref historique de la recherche :

Acrothyra gregaria n'a pas été étudiée depuis sa première description par Walcott en 1924. Cette description sommaire identifie inadéquatement le spécimen étudié et aucun type primaire n'y est mentionné. Les espèces devraient être décrites à nouveau.

Haut de la page

Description

Morphologie :

Les valves dorsale et ventrale d'Acrothyra gregaria peuvent mesurer jusqu'à 2 mm de long. La valve dorsale est parcourue par une longue crête médiane (septum médian). À l'origine, la coquille était minéralisée.

Abondance :

Acrothyra gregaria est connu grâce à l'étude de plusieurs centaines de spécimens de la carrière Walcott, mais constitue globalement une petite fraction (inférieure à 0,5 %) de la faune (Caron et Jackson, 2008).

Taille maximum :

2 mm

Haut de la page

Écologie

Mode de vie :

Épibenthique, sessile

Mode d'alimentation :

Suspensivore

Interprétations écologiques :

L'hypothèse la plus probable est qu'Acrothyra était doté d'un pédoncule court par lequel il s'attachait au substratum près de l'interface eau-sédiment ou se dressait sur un support organique de petite taille. Comme l'indique le nom de l'espèce, beaucoup de spécimens auraient vécu en grappes, filtrant les petites particules alimentaires de l'eau à l'aide du lophophore – un appareil filtreur situé entre les valves.

Haut de la page

Références

Bibliographie :

MATTHEW, G. F. 1902. Notes on Cambrian Faunas: Cambrian Brachiopoda and Mollusca of Mt. Stephen, B.C. with the description of a new species of Metoptoma. Transactions of the Royal Society of Canada, 4: 93-112.

WALCOTT, C. 1889. Description of new genera and species of fossils from the Middle Cambrian. United States National Museum, Proceedings for 1888: 441-446.

WALCOTT, C. 1908. Mount Stephen rocks and fossils. Canadian Alpine Journal, 1: 232-248.

WALCOTT, C. D. 1912. Cambrian Brachiopoda. United States Geological Survey, Monograph, 51: part I, 812 p; part II, 363 p.

WALCOTT, C. D. 1924. Cambrian and Ozarkian Brachiopoda. Cambrian Geology and Paleontology IV. Smithsonian Miscellaneous Publications, 67: 477-554.

Autres liens :

Aucun

Haut de la page