Galerie des fossiles

Accueil > Galerie des fossiles > Ulospongiella

Ulospongiella ancyla

Éponge d'aspect laineux

Ulospongiella ancyla (ROM 43830) – Holotype. Spécimen presque entier. Hauteur du spécimen = 19 mm. Spécimen sec, lumière directe (image de gauche); spécimen humide, lumière polarisée (image de droite). Couches à trilobites.

© Musée royal de l'Ontario. Photos : Jean-Bernard Caron

Média 1 des 2 pour Ulospongiella ancyla Photo
Média 2 des 2 pour Ulospongiella ancyla Photo

Taxonomie

Règne :

Animal

Embranchement :

Porifères

Classe :

Démosponges (Ordre : Monaxonides)

Affinité :

Ulospongiella est considéré comme un genre de démosponge primitif (Rigby, 1986). Les démosponges, qui comprennent les éponges de toilette, forment aujourd'hui la classe d'éponges la plus importante.

Nom d'espèce :

Ulospongiella ancyla

Nom du descripteur :

Rigby and Collins

Date de la description :

2004

Étymologie :

Ulospongiella – du grec oulos, « laineux » ou « bouclé », et du latin spongia, « éponge », en référence à l'aspect bouclé des spicules formant le squelette de l'éponge.

ancyla – du grec ankylos, « courbé », en référence à la forme des spicules.

Spécimens types :

Holotype – ROM 43830 (désigné erronément sous le numéroROM 48830 dans Rigby et Collins, 2004) conservé au Musée royal de l'Ontario, Toronto, Canada.

Autres espèces :

Schistes de Burgess et environs : aucune.

Autres dépôts : aucune.

Haut de la page

Âge

Periode :

Cambrien moyen, zone à Bathyuriscus-Elrathina (environ 505 millions d'années).

Haut de la page

Sites

Sites principaux :

Couches à trilobites sur le mont Stephen.

Haut de la page

Histoire de la recherche

Bref historique de la recherche :

Rigby et Collins ont décrit Ulospongiella en 2004 d'après du matériel recueilli par le Musée royal de l'Ontario.

Haut de la page

Description

Morphologie :

Ulospongiella est une petite éponge subcylindrique à base arrondie mesurant moins de 2 cm de hauteur. La majorité des spicules constituant le squelette sont pointus à leurs deux extrémités (oxes). Ces oxes sont fortement incurvées et forment un réseau relativement dense d'où émergent quelques spicules à base arrondie plus gros et plus longs. Rien n'atteste avec certitude la présence de canaux internes ni d'un spongocoele (cavité centrale).

Abondance :

Les trois spécimens connus proviennent des couches à trilobites.

Taille maximum :

19 mm

Haut de la page

Écologie

Mode de vie :

Épibenthique, sessile

Mode d'alimentation :

Suspensivore

Interprétations écologiques :

Ulospongiella était ancré au fond marin. Les particules de matière organique étaient extraites de l'eau lors de leur passage dans les canaux de sa paroi.

Haut de la page

Références

Bibliographie :

RIGBY, J. K. AND D. COLLINS. 2004. Sponges of the Middle Cambrian Burgess Shale and Stephen Formations, British Columbia. Royal Ontario Museum Contributions in Science (1): 155 p.

Autres liens :

Aucun

Haut de la page