Galerie des fossiles

Aysheaia pedunculata

Animal très primitif de type Arthropode avec des pattes à pointes

Reconstitution d'Aysheaia pedunculata.

© Marianne Collins

Média 1 des 5 pour Aysheaia pedunculata Modèle 2D
Média 2 des 5 pour Aysheaia pedunculata Photo
Média 3 des 5 pour Aysheaia pedunculata Photo
Média 4 des 5 pour Aysheaia pedunculata Photo
Média 5 des 5 pour Aysheaia pedunculata Photo

Taxonomie

Règne :

Animal

Embranchement :

Onychophores (Lobopodes)

Classe :

Xenusia (Ordre : Scleronychophora, groupe souche des onychophores)

Affinité :

Aysheaia est considéré comme un membre des lobopodes, un groupe d'organismes vermiformes du Cambrien dotés de paires de prolongements ressemblant à la manière de pattes. Les affinités phylogénétiques de ces animaux sont controversées. Ils ont été placés à la base du clade qui englobe les anomalocarides et les arthropodes (Budd, 1996) ou dans un groupe souche des onychophores modernes.

Nom d'espèce :

Aysheaia pedunculata

Nom du descripteur :

Walcott

Date de la description :

1911

Étymologie :

Aysheaia – d'après le mont Aysha (auj. mont Ayesha) situé dans le champ de glace Wapta (3 065 m); l'origine de l'ancien nom est inconnue.

pedunculata – du latin pedunculus, « pied ».

Spécimens types :

Holotype – USNM 57655 conservé au Musée national d'histoire naturelle de la Smithsonian Institution, Washington, D.C., États-Unis.

Autres espèces :

Schistes de Burgess et environs : aucune.

Autres dépôts : A. ? prolata du Cambrien moyen dans l'Utah (Robison, 1985).

Haut de la page

Âge

Periode :

Cambrien moyen, zone à Bathyuriscus-Elrathina (environ 505 millions d'années).

Haut de la page

Sites

Sites principaux :

Carrière Walcott sur la crête aux Fossiles.

Haut de la page

Histoire de la recherche

Bref historique de la recherche :

Walcott a initialement décrit Aysheaia comme un ver annélidé (Walcott, 1911). Aysheaia a été décrit à nouveau comme un ver de velours (ou un proche parent) (Brues, 1923; Hutchinson, 1930; Walcott, 1931; Walton, 1927), malgré l'absence d'attributs caractéristiques, telles la mâchoire et les glandes à mucus. Sa position phylogénétique fait encore l'objet de débats, un nouvel embranchement étant envisagé (Tiegs et Manton, 1958). À la suite d'une nouvelle interprétation morphologique basée sur des photographies (Delle Cave et Simonetta, 1975), les spécimens fossiles ont été réexaminés en détail (Whittington, 1978) et des relations phylogénétiques avec les tardigrades (oursons d'eau) ont été avancées (Bergström, 1978). Aysheaia est désormais groupé avec des taxons étroitement apparentés dans la classe Xenusia (Liu et al., 2008) de lobopodes entrant dans la lignée souche des arthropodes (Budd, 1996, 1998; Whittington, 1978).

Haut de la page

Description

Morphologie :

Aysheaia est un animal vermiforme mesurant de 1 à 6 cm de long et environ 5 mm de large. Dix paires de pattes dotées d'épines et de « griffes » sont attachées à la partie inférieure de son corps. Sa tête ne se distingue pas du reste du corps, mais une ouverture buccale, flanquée d'une paire d'appendices et entourée d'une couronne de papilles, s'ouvre au milieu de la face frontale. Aysheaia est protégé par une cuticule molle (non minéralisée), flexible et annelée évoquant les soufflets d'un accordéon. Les pattes, trapues et également annelées, présentent dix plis, certains de ces plis étant munis d'une protubérance épineuse. Leurs extrémités accueillent une série de petites « griffes ». Une ligne apparaissant vaguement le long de l'organisme sur certains fossiles a été interprétée comme son intestin.

Abondance :

Aysheaia est rare dans la carrière Walcott, où il compte pour moins de 0,04 % des spécimens de la faune (Caron et Jackson, 2008).

Taille maximum :

60 mm

Haut de la page

Écologie

Mode de vie :

Épibenthique

Mode d'alimentation :

Carnivore

Interprétations écologiques :

Aysheaia a été fréquemment trouvé avec des restes d'éponges. Une association écologique a par conséquent été avancée. Il se pourrait qu'Aysheaia ait utilisé ses épines et griffes pour se cramponner à des éponges et se nourrir de leurs tissus ou qu'il se soit simplement caché parmi ces éponges pour se protéger des prédateurs.

Haut de la page

Références

Bibliographie :

BERGSTRÖM, J. 1978. Morphology of fossil arthropods as a guide to phylogenetic relationships, p. 1-56 In A. P. Gupta (ed.), Arthropod Phylogeny. Van Nostrand Reinhold Co. New York.

BRUES, C. T. 1923. The geographical distribution of the Onychophora. American Naturalist, 57: 210-217.

BUDD, G. E. 1996. The morphology of Opabinia regalis and the reconstruction of the arthropod stem-group. Lethaia, 29: 1-14.

BUDD, G. E. 1998. Stem group arthropods from the Lower Cambrian Sirius Passet fauna of North Greenland, p. 125-138. In R. A. Fortey and R. H. Thomas (eds.), Arthropod relationships. Volume 55. Chapman & Hall, London.

CARON, J.-B. AND D. A. JACKSON. 2008. Paleoecology of the Greater Phyllopod Bed community, Burgess Shale. Palaeogeography, Palaeoclimatology, Palaeoecology, 258: 222-256.

DELLE CAVE, L. AND A. M. SIMONETTA. 1975. Notes on the morphology and taxonomic position of Aysheaia (Onycophora?) and of Skania (undetermined phylum). Monitore Zoologico Italiano, 9: 67-81.

HUTCHINSON, G. E. 1930. Restudy of some Burgess Shale fossils. Proceedings of the United States National Museum, 78(11): 59.

LIU, J., D. SHU, J. HAN, Z. ZHANG, AND X. ZHANG. 2008. Origin, diversification, and relationships of Cambrian lobopods. Gondwana Research, 14(1-2): 277-283.

ROBISON, R. A. 1985. Affinities of Aysheaia (Onychophora), with description of a new Cambrian species. Journal of Paleontology, 59(1): 226-235.

TIEGS, O. W. AND S. M. MANTON. 1958. The evolution of the Arthropoda. Biological Reviews, 33(3): 255-333.

WALCOTT, C. D. 1911. Middle Cambrian annelids. Smithsonian Miscellaneous Collections, 57(2): 109-144.

WALCOTT, C. D. 1931. Addenda to descriptions of Burgess Shale fossils. Smithsonian Miscellaneous Collections, 85(3): 1-46.

WALTON, L. B. 1927. The polychaete ancestry of the insects. American Naturalist, 61: 226-250.

WHITTINGTON, H. B. 1978. The lobopod animal Aysheaia pedunculata Walcott, Middle Cambrian, Burgess Shale, British Columbia. Philosophical Transactions of the Royal Society of London. B, Biological Sciences, 284(1000): 165-197.

WILLS, M. A., D. E. G. BRIGGS, R. A. FORTEY, M. WILKINSON, AND P. H. A. SNEATH. 1998. An arthropod phylogeny based on fossil and recent taxa, p. 33-105. In G. D. Edgecombe (ed.), Arthropod fossils and phylogeny. Columbia University Press, New York.

Autres liens :

http://paleobiology.si.edu/burgess/aysheaia.html

Haut de la page