Galerie des fossiles

Accueil > Galerie des fossiles > Eiffelospongia

Eiffelospongia hirsuta

Petite éponge ovoïde dotée d'une racine hirsute

Eiffelospongia hirsuta (ROM 43828) – Holotype. Spécimen présentant une racine hirsute bien conservée. Hauteur du spécimen = 8 mm. Spécimen sec, lumière directe (image de gauche); spécimen humide, lumière polarisée (image de droite). Couches à trilobites.

© Musée royal de l'Ontario. Photos : Jean-Bernard Caron

Média 1 des 4 pour Eiffelospongia hirsuta Photo
Média 2 des 4 pour Eiffelospongia hirsuta Photo
Média 3 des 4 pour Eiffelospongia hirsuta Photo
Média 4 des 4 pour Eiffelospongia hirsuta Photo

Taxonomie

Règne :

Animal

Embranchement :

Porifères

Classe :

Calcisponges (Ordre : Heteractinida)

Affinité :

L'espèce ressemble à Diagoniella, mais elle appartient à la classe des calcisponges, dont les spicules sont constitués de carbonate de calcium sous forme de calcite ou d'aragonite (Rigby et Collins, 2004).

Nom d'espèce :

Eiffelospongia hirsuta

Nom du descripteur :

Rigby and Collins

Date de la description :

2004

Étymologie :

Eiffelospongia – d'après le mont Eiffel, qui doit son nom à sa ressemblance avec la tour Eiffel à Paris, et du latin spongia, « éponge ».

hirsuta – du latin hirtus, « hérissé de poils », en référence à la racine hirsute et à la couche dermique velue de l'organisme.

Spécimens types :

Holotype – ROM 43828 (référencé à tortROM 48828 dans Rigby et Collins, 2004) conservé au Musée royal de l'Ontario (Canada).

Autres espèces :

Schistes de Burgess et environs : aucune.

Autres dépôts : aucune.

Haut de la page

Âge

Periode :

Cambrien moyen, zone à Bathyuriscus-Elrathina (environ 505 millions d'années).

Haut de la page

Sites

Sites principaux :

Couches à trilobites sur le mont Stephen.

Haut de la page

Histoire de la recherche

Bref historique de la recherche :

Le genre a été nommé par Rigby et Collins en 2004, après l'étude de nouveaux fossiles recueillis dans les couches à trilobites sur le mont Stephen par le Musée royal de l'Ontario.

Haut de la page

Description

Morphologie :

Eiffelospongia est une petite éponge (moins de 1 cm) doté d'un corps ovoïde, creusé d'une grande cavité centrale et ouvert sur le dessus par un oscule étroit bordé d'une marge plane. Le squelette d'Eiffelospongia se compose de deux ordres de spicules: de longs et fins spicules rayonnants à six pointes (hexaradiaires), qui s'enchevêtrent pour donner sa forme à l'éponge, et des spicules de dimensions inférieures, qui remplissent les interstices entre les grands spicules. La partie basale de l'éponge est ourlée de spicules gros et longs dirigés vers le bas, qui évoquent une barbe taillée en pointe.

Abondance :

L'espèce est connue d'après l'étude de quelques spécimens provenant des couches à trilobites sur le mont Stephen.

Taille maximum :

10 mm

Haut de la page

Écologie

Mode de vie :

Épibenthique, sessile

Mode d'alimentation :

Suspensivore

Interprétations écologiques :

Eiffelospongia se serait fixé au plancher sous-marin à l'aide de sa « racine » de spicules hirsutes. Les particules de matière organique étaient extraites de l'eau lors de leur passage dans les canaux de sa paroi.

Haut de la page

Références

Bibliographie :

RIGBY, J. K. AND D. COLLINS. 2004. Sponges of the Middle Cambrian Burgess Shale and Stephen Formations, British Columbia. Royal Ontario Museum Contributions in Science (1): 155 p.

Autres liens :

Aucun

Haut de la page