Galerie des fossiles

Accueil > Galerie des fossiles > Herpetogaster

Herpetogaster collinsi

Organisme rampant à tentacules et à long pédoncule

Reconstitution 3D d'Herpetogaster collinsi.

Reconstitution 3D de Phlesch Bubble © Musée royal de l'Ontario

Voir en format mp4

Média 1 des 10 pour Herpetogaster collinsi Modèle
animé 3D
Média 2 des 10 pour Herpetogaster collinsi Modèle 3D
Média 3 des 10 pour Herpetogaster collinsi Modèle 2D
Média 4 des 10 pour Herpetogaster collinsi Photo
Média 5 des 10 pour Herpetogaster collinsi Photo
Média 6 des 10 pour Herpetogaster collinsi Photo
Média 7 des 10 pour Herpetogaster collinsi Photo
Média 8 des 10 pour Herpetogaster collinsi Photo
Média 9 des 10 pour Herpetogaster collinsi Photo
Média 10 des 10 pour Herpetogaster collinsi Photo

Taxonomie

Règne :

Animal

Embranchement :

Inconnu

Classe :

Cambroernides (Clade non classé, groupe souche des ambulacraires )

Affinité :

À l'instar d'autres fossiles pédonculés ou discoïdes comme Eldonia, Herpetogaster appartient probablement au groupe souche des ambulacraires, clade comprenant les échinodermes et les hémichordés (Caron et al., 2010).

Nom d'espèce :

Herpetogaster collinsi

Nom du descripteur :

Caron and Conway Morris

Date de la description :

2010

Étymologie :

Herpetogaster – du grec herpo, « ramper », et gaster, « estomac », en référence à l'aspect rampant et au gros estomac de l'animal.

collinsi – en l'honneur de Desmond Collins, ancien conservateur de paléontologie du Musée royal de l'Ontario qui a dirigé des expéditions aux schistes de Burgess de 1975 à 2000.

Spécimens types :

Holotype – ROM 58051 conservé au Musée royal de l'Ontario, Toronto, Canada.

Autres espèces :

Schistes de Burgess et environs : aucune.

Autres dépôts : aucune.

Haut de la page

Âge

Periode :

Cambrien moyen, zone à Bathyuriscus-Elrathina (environ 505 millions d'années).

Haut de la page

Sites

Sites principaux :

Carrières Walcott et Raymond sur la crête aux Fossiles; carrière Collins sur le mont Stephen; glacier Stanley dans le parc national du Canada Kootenay.

Haut de la page

Histoire de la recherche

Bref historique de la recherche :

Herpetogaster a été décrit en 2010 en tant que membre possible des ambulacraires (Caron et Conway Morris 2010).

Haut de la page

Description

Morphologie :

Herpetogaster est d'un corps constitué d'une partie principale pourvue d'une paire de tentacules à l'avant et d'un stolon souple. La partie principale est divisée en treize segments et forme une spire dans le sens des aiguilles d'une montre en vue dorsale. Les tentacules, longs et flexibles, se ramifient plusieurs fois. L'estomac est la partie la plus visible du tube digestif et détermine souvent, comme chez Eldonia, genre étroitement apparenté à Herpetogaster, une zone très réfléchissante. L'anus est terminal, et la bouche s'ouvre entre les deux tentacules. Le stolon est parfois plus long que la partie principale du corps et se termine par un disque plat, qui servait de toute évidence à fixer l'animal au fond de l'eau ou à d'autres organismes.

Abondance :

Des 101 spécimens découverts à ce jour, seulement 6 l'ont été dans la carrière Walcott, où l'espèce ne représente que 0,011 % de la faune locale (Caron et Jackson, 2008). La plupart des spécimens (68) proviennent de la carrière Raymond.

Taille maximum :

48 mm

Haut de la page

Écologie

Mode de vie :

Épibenthique, mobile ?

Mode d'alimentation :

Suspensivore ? Carnivore ?

Interprétations écologiques :

Les spécimens d'Herpetogaster ont été découverts en association avec l'éponge Vauxia, ce qui porte à croire que l'animal vivait sur le fond marin ou à proximité. On ignore toutefois si Herpetogaster menait une existence sessile, et s'il se nourrissait exclusivement de particules en suspension dans l'eau ou de proies qu'il capturait à l'aide de ses tentacules préhensiles.

Haut de la page

Références

Bibliographie :

CARON, J.-B. AND D. A. JACKSON. 2008. Paleoecology of the Greater Phyllopod Bed community, Burgess Shale. Palaeogeography, Palaeoclimatology, Palaeoecology, 258: 222-256.

CARON, J.-B., S. CONWAY MORRIS AND D. SHU. 2010. Tentaculate fossils from the Cambrian of Canada (British Columbia) and China (Yunnan) interpreted as primitive deuterostomes. PLoS ONE, 5(3): e9586.

Autres liens :

http://www.plosone.org/article/info%3Adoi%2F10.1371%2Fjournal.pone.0009586

Haut de la page