Galerie des fossiles

Accueil > Galerie des fossiles > Orthrozanclus

Orthrozanclus reburrus

Minuscule organisme brouteur hérissé d'épines

Reconstitution 3D d'Orthrozanclus reburrus.

Reconstitution 3D de Phlesch Bubble © Musée royal de l'Ontario

Voir en format mp4

Média 1 des 9 pour Orthrozanclus reburrus Modèle
animé 3D
Média 2 des 9 pour Orthrozanclus reburrus Modèle 3D
Média 3 des 9 pour Orthrozanclus reburrus Modèle 2D
Média 4 des 9 pour Orthrozanclus reburrus Photo
Média 5 des 9 pour Orthrozanclus reburrus Photo
Média 6 des 9 pour Orthrozanclus reburrus Photo
Média 7 des 9 pour Orthrozanclus reburrus Photo
Média 8 des 9 pour Orthrozanclus reburrus Photo
Média 9 des 9 pour Orthrozanclus reburrus Photo

Taxonomie

Règne :

Animal

Embranchement :

Mollusques

Classe :

Halwaxiidés (Clade non classé, groupe souche des mollusques )

Affinité :

Bien que sa position taxonomique demeure ambigüe, cet animal appartiendrait aux halwaxiidés, groupe comprenant le genre Wiwaxia et les halkiériidé (Conway Morris et Caron, 2007). Selon les auteurs, les halwaxiidés ont été décrits soit comme le groupe souche des lophotrochozoaires (groupe incluant les mollusques, les annélides et les brachiopodes), soit comme le groupe souche des mollusques (voir aussi Sigwart et Sutton, 2007).

Nom d'espèce :

Orthrozanclus reburrus

Nom du descripteur :

Conway Morris and Caron

Date de la description :

2007

Étymologie :

Orthrozanclus – du grec orthros, « commencement », en référence à la position ancestrale de l'organisme, et zanclon, « ressemblant à une faucille », en référence à ses longues sclérites.

reburrus – du latin reburrus, « aux cheveux hérissés », en référence à l'aspect chevelu de l'animal.

Spécimens types :

Holotype – ROM 57197 conservé au Musée royal de l'Ontario, Toronto, Canada.

Autres espèces :

Schistes de Burgess et environs : aucune.

Autres dépôts : aucune.

Haut de la page

Âge

Periode :

Cambrien moyen, zone à Bathyuriscus-Elrathina (environ 505 millions d'années).

Haut de la page

Sites

Sites principaux :

Carrière Walcott sur la crête aux Fossiles.

Haut de la page

Histoire de la recherche

Bref historique de la recherche :

Walcott a prélevé deux spécimens, mais il ne les a jamais décrits. Neuf autres spécimens ont été récoltés à la carrière Walcott par le Musée royal de l'Ontario entre 1994 et 2000. Désignés comme appartenant à une forme animale inconnue pourvue de sclérites (type C, Caron et Jackson, 2006), ces spécimens ont subséquemment été décrits formellement comme une nouvelle espèce (Conway Morris et Caron, 2007).

Haut de la page

Description

Morphologie :

Les spécimens connus mesurent 6 à 11,3 mm de long. La face ventrale est plate, tandis que la face dorsale est arrondie en section transversale et constituée de trois zones de sclérites et d'une coquille antérieure. Le corps est bordé d'un ensemble de sclérites relativement petites qui semblent plates et légèrement courbées dans une direction. Au dessus se trouve un deuxième ensemble de sclérites beaucoup plus longues qui semblent émerger d'une zone étroite ceignant tout le corps. Ces sclérites, circulaires en section transversale, plus grosses à leur base et généralement courbées vers le haut, sont probablement creuses et portent une ou deux crêtes. La présence de sclérites déformées semble être due à une absence de minéralisation. Un troisième ensemble de sclérites beaucoup plus petites mais non clairement conservées couvre la partie dorsale convexe du corps. La coquille, apparemment minéralisée, est en forme de triangle pointant vers l'avant du corps. Les fines lignes sur la coquille sont probablement des stries d'accroissement. Leur présence indique que la croissance s'opérait de l'avant vers l'arrière.

Abondance :

Très rare, seulement 11 spécimens ont été découverts dans la carrière Walcott, où ils constituent 0,02 % de la faune (Caron et Jackson, 2008).

Taille maximum :

11 mm

Haut de la page

Écologie

Mode de vie :

Épibenthique, mobile

Mode d'alimentation :

Herbivore?

Interprétations écologiques :

Par son aspect général et probablement par son écologie, Orthrozanclus rappelle Wiwaxia corrugata, espèce mieux connue. Orthrozanclus, comme Wiwaxia, était probablement herbivore et s'alimentait en rampant sur le fond marin.

Haut de la page

Références

Bibliographie :

CARON, J.-B. AND D. A. JACKSON. 2008. Paleoecology of the Greater Phyllopod Bed community, Burgess Shale. Palaeogeography, Palaeoclimatology, Palaeoecology, 258: 222-256.

CONWAY MORRIS, S. AND J.-B. CARON. 2007. Halwaxiids and the early evolution of the lophotrochozoans. Science, 315: 1255-1258.

SIGWART, J. D. AND M. D. SUTTON. 2007. Deep molluscan phylogeny: synthesis of palaeontological and neontological data. Proceedings of the Royal Society B: Biological Sciences, 274: 2413-2419.

Autres liens :

http://www.sciencemag.org/content/315/5816/1255

Haut de la page