Galerie des fossiles

Ancalagon minor

Ver portant le nom d'un dragon

Ancalagon minor (USNM 57646) – Holotype (empreinte et contre-empreinte). À gauche, planche 22 de Walcott (1911) représentant une image retouchée du spécimen original (à l'envers) (figure 5). À droite, images du même spécimen présentant une tache foncée, probablement due à la présence de liquide s en décomposition à l'arrière du corps. Longueur du spécimen = 70 mm. Spécimen sec, lumière directe (en haut) et lumière polarisée (au centre et en bas). Carrière Walcott.

© Smithsonian Institution – Musée national d'histoire naturelle. Photos : Jean-Bernard Caron

Média 1 des 2 pour Ancalagon minor Photo
Média 2 des 2 pour Ancalagon minor Photo

Taxonomie

Règne :

Animal

Embranchement :

Priapuliens

Classe :

Clade non classé (groupe souche des priapuliens)

Affinité :

Ancalagon appartient au groupe souche des vers priapuliens (Harvey et al., 2010; Wills, 1998).

Nom d'espèce :

Ancalagon minor

Nom du descripteur :

Walcott

Date de la description :

1911

Étymologie :

Ancalagon – d'après Ancalagon le Noir, dragon du monde légendaire des écrits de Tolkien (Le Seigneur des anneaux, 1954; Le Silmarillion, 1977), en référence aux rangées de puissantes griffes du ver.

minor – du latin minor, « moindre », en référence à la petite taille de l'animal.

Spécimens types :

Holotype – USNM 57646 conservé au Musée national d'histoire naturelle de la Smithsonian Institution, Washington, D.C., États-Unis.

Autres espèces :

Schistes de Burgess et environs : aucune.

Autres dépôts : aucune.

Haut de la page

Âge

Periode :

Cambrien moyen, zone à Bathyuriscus-Elrathina (environ 505 millions d'années).

Haut de la page

Sites

Sites principaux :

Carrière Walcott sur la crête aux Fossiles.

Haut de la page

Histoire de la recherche

Bref historique de la recherche :

Walcott (1911, 1931) a décrit et illustré plusieurs spécimens de cette espèce sous le nom d'Ottoia minor. Conway Morris (1977) a transféré l'espèce dans le genre Ancalagon et l'a redécrite comme un ver priapulien primitif. Des études plus récentes ont montré qu'elle fait partie du groupe souche des vers priapuliens (Harvey et al., 2010; Wills, 1998).

Haut de la page

Description

Morphologie :

Le corps tubulaire de ce ver, qui peut atteindre 11 cm de long, comprend un tronc constitué de fins anneaux et une pièce buccale antérieure éversible appelée proboscide. Le proboscide porte à l'avant de fortes griffes et, à l'arrière, des griffes plus petites pointées vers l'arrière. Le tronc est couvert de fines soies, l'intestin est droit, et l'anus est en position terminale.

Abondance :

Espèce rare; moins de 20 spécimens ont été découverts.

Taille maximum :

110 mm

Haut de la page

Écologie

Mode de vie :

Endobenthique, mobile

Mode d'alimentation :

Carnivore

Interprétations écologiques :

Avec son corps tubulaire bien adapté au fouissage, Ancalagon se servait probablement de ses griffes pour se propulser dans la boue. Les fortes griffes à l'avant du proboscide indiquent un mode d'alimentation carnivore.

Haut de la page

Références

Bibliographie :

CONWAY MORRIS, S. 1977. Fossil priapulid worms. Special Papers in Palaeontology, 20: 1-95.

HARVEY, T. H. P., X. DONG AND P. C. J. DONOGHUE. 2010. Are palaeoscolecids ancestral ecdysozoans? Evolution & Development, 12(2): 177-200.

WALCOTT, C. 1911. Cambrian Geology and Paleontology II. Middle Cambrian annelids. Smithsonian Miscellaneous Collections, 57(5): 109-145.

WALCOTT, C. 1931. Addenda to descriptions of Burgess Shale fossils. Smithsonian Miscellaneous Collections, 85(3): 1-46.

WILLS, M. A. 1998. Cambrian and Recent disparity: the picture from priapulids. Paleobiology, 24(2): 177-199.

Autres liens :

Aucun

Haut de la page